Aller au contenu principal
 

Guide de choix vitrages de protection incendie

Vitrages de protection incendie

Les commissions de sécurité incendie, la réglementation ERP et/ou le code du travail, ainsi que le code de la construction déterminent la nécessité d’intégrer un élément vitré destiné à la protection incendie au sein d’un bâtiment et en imposent le niveau de résistance. Trouver le bon élément vitré de protection incendie, c’est trouver un Procès Verbal (PV) de classement : document délivré par un laboratoire agréé, qui certifie la réussite du test de résistance au feu de l’élément vitré (vitrage, châssis et environnement spécifiques).

  • Protection contre le feu
    Protection contre le feu
  • Verre de sécurité

Détails du produit

Trouver le bon élément vitré de protection incendie, c’est trouver un Procès Verbal (PV) de classement : document délivré par un laboratoire agréé, qui certifie la réussite du test de résistance au feu de l’élément vitré (vitrage, châssis et environnement spécifiques).

Afin de vous aider à trouver la solution adaptée, la disposition des informations suivantes est essentielle.

Quelle est la classe de résistance souhaitée pour l’élément vitré ?

Selon la norme EN 357, il en existe 3 :

La classe E : étanchéité aux flammes, fumées et gaz chauds. La « chaleur » dégagée est ressentie de l’autre côté du vitrage.

La classe EW : étanchéité et réduction du rayonnement thermique.

La classe EI : étanchéité et isolation thermique. Aucune « chaleur » n’est ressentie de l’autre côté du vitrage.

Les classes E et EW sont plus communément appelées en France « Pare-flammes ». La classe EI est plus communément appelée en France « Coupe-feu ».

Quelle doit en être la durée de résistance ?

Cette durée peut être comprise entre 30 et 120 minutes, temps durant lequel l’élément doit maintenir les propriétés de sa classe : E, EW ou EI. On indiquera, par exemple, EI 30.

- 30 minutes   - 60 minutes   - 90 minutes   - 120 minutes

Dans quel type de châssis le vitrage doit-il avoir été testé ?

Les vitrages de protection incendie Saint-Gobain sont testés dans 3 types de châssis :

- Acier   - Bois   - Aluminium

A quelle application est destiné l’élément vitré ?

L’élément vitré peut constituer : 

- Une porte (1 vantail ou 2 vantaux)
- Un bloc-porte (2 vantaux égaux ou inégaux)
- Un écran de cantonnement

ou peut être intégré dans :

- Une cloison
- Une façade
- Une verrière
- Un plancher

Applications châssis acierTableau d'application de chassis

+ Ecrans de cantonnement : DH30.

Note : les PV de ces tableaux répondent à toutes les demandes et exigences réglementaires des éléments vitrés de protection incendie pour tout ERP et IGH.

Dans le cas de demandes hors normes ou atypiques, nous vous invitons à nous contacter (assistance à l’obtention d’un avis de chantier sur une large base de rapports d’essais internationaux).

Applications châssis boisTableau d'application chassis bois

Applications châssis aluminiumTableau d'application chassis aluminium

La détermination du PV va nous permettre, in fine, de vous fournir le vitrage adapté.
Chez Saint-Gobain, les gammes de vitrages permettant d’atteindre les différents niveaux de résistance sont :

PYROSWISS


VETROFLAM - CONTRAFLAM LITE - CONTRAFLAM LITE STRUCTURE


CONTRAFLAM - CONTRAFLAM MEGA - CONTRAFLAM STRUCTURE

Courant 2017, sous la gamme VERTOPAL, seront disponibles clés en main des cloisons, fenêtres et portes vitrées (1 ou 2 vantaux, à fermeture automatique DAS), pare-flammes ou coupe-feu, directement montées en châssis aluminium.