Aller au contenu principal
 

GLASSACTU #31 - Application

LA BASE DE DONNÉES VITRAGES : UN OUTIL DE PRESCRIPTION AU SERVICE DU BIM

L’offre en vitrages destinée aux applications courantes et aux projets architecturaux les plus prestigieux est extrêmement étendue, à tel point que les non-spécialistes ont du mal à s’y retrouver.

Les vitrages occupent une place à part dans les produits de la construction. De taille très variable et implantés dans des environnements très diversifiés (exposition solaire, zones de vent, bruits extérieurs…), ils présentent un ensemble de caractéristiques esthétiques, thermiques, mécaniques, solaires, acoustiques ou encore, de protection et sécurité.

Pour aider les architectes et les bureaux d’études à choisir les produits adaptés à leurs projets, la base de données numérique de Saint-Gobain recense l’ensemble des doubles vitrages disponibles.

Même en rationalisant autant que possible la composition des vitrages isolants, l’association des différentes caractéristiques disponibles sur le marché aboutit rapidement à plusieurs milliers de compositions possibles.

Pour répondre aux défis posés par les exigences accrues de confort et de sobriété énergétique des bâtiments et la généralisation actuelle des maquettes numériques (BIM), Saint-Gobain Glass Bâtiment France a développé sa base de données vitrages. Elle comporte environ 400 vitrages plutôt destinés au secteur résidentiel et plus de 5 000 dédiés aux projets tertiaires. La base apporte les avantages suivants :

Elle participe à la promotion des solutions innovantes.

• Elle permet aux maîtres d’œuvre de choisir facilement les vitrages les mieux adaptés aux projets spécifiques ;

• Elle évite des erreurs de prescription en décrivant des produits qui n’existent pas.

Par ailleurs, elle est compatible avec les principaux logiciels de calcul thermiques développés par Graitec (ArchiWizard), CSTB, BBS Slama, CSTB, Cype, Fauconnet Ingénierie Perrenoud.

Elle est accessible sur le site d’Edibatec : www.edibatec.org, une plate-forme qui facilite l’échange de données produits entre les industriels et la prescription.

 

Article rédigé par Régis Bussy - Chef de marché résidentiel