Aller au contenu principal
 

LA RE 2020 DANS LE MARCHE DU RESIDENTIEL

Au-delà de la réglementation énergétique, une dimension environnementale

Le décret est sorti : la nouvelle RE 2020 s'appliquera dans le marché du résidentiel dès le 1er janvier 2022. Concrètement, six indicateurs réglementaires seront pris en compte, sachant que le Bbio (besoin bioclimatique du bâtiment) et le Cep (consommation d’énergie primaire) existaient déjà, mais voient leurs seuils durcis.

Schématiquement, le Bbio   est   l’optimisation   des   apports   solaires et du niveau d’isolation. Le Cep, quant à lui, mesure l’énergie nécessaire à la production du chauffage, du refroidissement de l’eau chaude ou de l’éclairage. Son corollaire, le Cep nr (pour l’énergie non renouvelable), contrôle la réduction des énergies fossiles, notamment. Vient ensuite une nouveauté : les DH (degrés-heures d’inconfort estival). Ici, on évaluera la durée d’un inconfort en temps de forte chaleur pour que le logement demeure agréable sans système actif de refroidissement, même durant un épisode de canicule.

Pour participer à la réduction des gaz à effet de serre (GES), deux indicateurs : l’Ic énergie, relatif aux consommations énergétiques du bâtiment, et l’Ic construction, calculé à partir de l’analyse du cycle de vie (ACV) du bâtiment, de la construction à la destruction de l’ouvrage. Pour ce calcul, l’accès large et aisé aux différentes FDES de nos produits est un plus !

Vous l’avez compris, les vitrages ont un rôle essentiel à jouer (isolation thermique, contrôle solaire, voire phonique) pour garantir le niveau d’exigence de ces indicateurs. Progrès véritable, la RE 2020, plus qu’une contrainte, est précieuse pour se différencier avec l’offre produits Saint-Gobain, PLANISTAR® SUN ou ECLAZ® ONE qui, avec le maintien de la règle d’accès à la lumière naturelle, est incontournable. Ces produits offrent protection thermique, contrôle solaire et, au besoin, acoustique et sécurité !

 

Nous entrerons plus dans les détails dans les prochains Glassactu.

 

Article rédigé par Patrick Busalb - Chef de marché résidentiel