Aller au contenu principal
 

GLASSACTU #32 - Communication

NOUVELLE COMMUNICATION POUR LES VITRAGES DE VÉRANDAS

Pour faire suite à la brochure ECLAZ® CONFORT, spécifiquement dédiée aux fenêtres, une brochure de format similaire a été conçue pour promouvoir les vitrages à haute valeur ajoutée dans les vérandas.

Egalement rédigé pour le grand public, le document composé de 12 pages, s'adresse aux fabricants de doubles vitrages et à leurs clients vérandalistes. La véranda en raison de son importante surface vitrée, est particulièrement propice à l'utilisation de contrôle solaire ainsi que les verres EGLAS® et PRIVA-LITE®. 

veranda

L'offre de vitrages est abordée sous l'angle du confort thermique et de la protection solaire. Elle est scindée en deux parties : façades et toitures. 

Pour les façades, la protection solaire recommandée est définie en fonction de la zone climatique de l'ouvrage et de l'orientation des façades exposées ou non au flux solaire. Selon les situations, sont proposés les vitrages ECLAZ® ONE, PLANISTAR® SUN ou encore COOL-LITE® SKN 165. 

Les vitrages de toiture sont sélectionnés selon leur typologie : toiture plate (avec puits de lumière, assez peu vitré) ou toit vitré traditionnel (plus grande surface de verre). les bénéfices "traditionnels" tels que la protection contre les blessures en cas de heurts, les tentatives d'intrusion, les bruits extérieurs, ou encore la facilité d'entretien sont également présentés. 

Un focus spécifique est réalisé sur les verres actifs : EGLAS® et PRIVA-LITE®.

EGLAS® est particulièrement bien adapté au chauffage d'une véranda du fait de la grande surface vitrée disponible. Le vitrage peut diffuser un rayonnement thermique très confortable et sans aucune perte de place au sol (contrairement à des radiateurs classiques). PRIVA-LITE® est proposé pour les façades et toitures en vue directe depuis la résidence des voisins ou des passants sur la voie publique. Ces deux verres actifs renforcent la perception high-tech de la sélection de vitrages et contribuent à la valoriser.

 

Article rédigé par Régis Bussy - Chef de marché résidentiel