Aller au contenu principal
 

UN PLAN DE RELANCE POUR LES VITRAGES DE CONTRÔLE SOLAIRE ?

Dans le cadre du plan France Relance et du Ségur de la santé, de nombreux budgets de l’État seront consacrés à encourager des travaux pouvant nécessiter l’emploi de produits verriers, parmi lesquels ceux des bâtiments publics.

Mi-décembre ont ainsi été communiqués les noms des 4 214 projets de bâtiments publics de l’État et de l’enseignement supérieur qui profiteront d’aides, notamment pour leur rénovation énergétique. Ces derniers ont    la particularité d’impliquer des travaux à réaliser avant fin 2023. D’autres, concernant directement les collectivités locales ou la santé, viennent  aussi augmenter ce potentiel.

 La plupart de ces travaux entraîneront la mise en œuvre de baies vitrées énergétiquement performantes. Rappelons ici que le confort thermique apporté par les vitrages nécessite deux types d’approches. Tout d’abord, et c’est un réflexe, l’isolation, pour diminuer les déperditions thermiques  des bâtiments à travers les parois vitrées. Mais aussi la gestion éclairée    des apports solaires, pour profiter au maximum de la chaleur du soleil,       là où cela est possible, et limiter les surchauffes en été, là où c’est nécessaire, sans pour autant sacrifier les apports de lumière naturelle indispensables au bien-être et à la santé des occupants.

 

SKN 183

 

Les  verres  d’isolation  thermique  renforcée  et  de  contrôle  solaire  de   la   gamme   COOL-LITE®   SKN   ou    COOL-LITE®    XTREME    permettent de réduire passivement les besoins de chauffage  et  de  climatisation  sans entraîner une surenchère d’accessoires de protection solaire ou d’appareils de régulation thermique. Une solution à promouvoir pour concilier le bilan carbone des bâtiments et les impôts des contribuables.

 

 

Article rédigé par Christian GERARD-PIGEAUD - Directeur Marketing France